Valeurs du sport

thumbnail

Affectant plusieurs milliards d’êtres humains, le phénomène sportif a pris une place considérable dans la vie et des sujets d’intérêt des peuples, un lieu qui ne cesse de se développer. Dans ce mouvement rapide et parfois confus, il appartient à l’Académie des sports, qui est l’une des vocations, d’établir des repères éthiques et moraux auxquels les sportifs et l’opinion publique peuvent se référer. Ces repères doivent être les valeurs du sport, expression dont l’Académie des Sports affirme qu’il n’est ni angélique ni illusoire. Le mot valeur doit être compris ici comme un principe moral de référence qui guide le comportement

. Affirmer sa sportivité doit être un sujet de fierté qui impose en retour une obligation d’exemplarité, basée sur le respect scrupuleux des valeurs définies ci-après:

Fidélité.

Accepter la vérité sportive, être constamment « fair play », ne pas tricher, ne pas biaiser, ne pas simuler. Rejeter radicalement toute forme de dopage, de collusion, de corruption. Veillez à ne pas interférer de quelque manière que ce soit avec la précieuse source de santé physique et morale offerte par le sport.

Valeurs du sport

Le respect.

Ce terme est un peu mal utilisé aujourd’hui. Il est essentiel de lui rendre sa force.

Cela s’applique largement et concerne:

  • premièrement, bien sûr, le respect des règles du sport pratiqué, dans la lettre et dans l’esprit,
  • le respect des arbitres et de l’arbitrage, qui doit être accepté,
  • Le respect de l’adversaire, sans lequel le jeu sportif n’existerait pas.
  • Restez correct en n’étant jamais méprisant ni vulgaire. Cela n’est en aucun cas contraire à la volonté, à la ténacité, voire à la détermination de chercher la victoire.
  • Le respect du public: pour être simple; éviter les manifestations agressives ou excessives mais savoir partager des émotions avec le public; toujours aller au bout de ses moyens; accepter des entrevues et des réunions.

– Respect de l’environnement: veillez à limiter autant que possible les dommages environnementaux que peuvent générer les activités sportives.

Le contrôle de soi.

Ériger la maîtrise de soi en tant que seconde nature Ne répondez pas aux provocations, ne récriminez pas, restez lucides, calmez ceux qui seraient emportés. Maîtrisez votre « ego » et mettez votre énergie créative au service de la communauté sportive. Ayez toujours à l’esprit et défendez la valeur éducative remarquable du sport et sa contribution à la construction de la personnalité de chacun.

Le dépassement de soi.

L’une des raisons pour lesquelles faire du sport est d’offrir aux pratiquants de tous les niveaux un sentiment d’accomplissement et de succès en se retirant de leurs limites. Cela demande beaucoup de générosité en efforts et de persévérance dans la pratique et conduit ainsi à une amélioration des qualités physiques et morales qu’aucune autre activité ne peut fournir.

L’esprit d’équipe, en particulier, conduit à ce dépassement: il constitue une école de solidarité et de renoncement de soi, même dans les sports individuels. L’amour du maillot mène à des exploits qu’on croyait inaccessibles.

Back To Top